Trail du Téléthon de Chateau-Thébaud (44)

Le weekend dernier, 2 TCNistes avaient décidé de mêler l’utile à l’agréable en participant à la plus longue des trois courses du Téléthon de Chateau-Thébaud (5/10/20km).

Au programme, plutôt 24km en majorité de chemins et de sentiers; le tout sans pression puisque sans chrono, sans dossard et sans classement mais avec une bonne dose de bonne humeur et l’envie de bien faire et de prendre de l’expérience.

Le récit de course d’Aurélien GANTIER :

« Deuxième participation pour ce trail à 15 minutes de Nantes. Les inscriptions vont directement au Téléthon et les différentes distances (5, 10 et 23km) ne sont pas chronométrées. 
On nous annonce au départ du 23k un rajout d’un km dû aux conditions météo de ces derniers jours. 

Par chance ce samedi matin, il ne pleut pas ! 

Il ne faut pas longtemps pour se retrouver les pieds trempés : les flaques d’eau sont bien cachées dans les chemins des vignes, et la boue poursuit le travail sur les sentiers en bordure de rivière ! 

Je pars sur une allure tranquille et les premiers km servent d’échauffement. On discute un peu avec d’autres trailers puis j’accélère le pas. Les montées et descentes s’enchaînent plutôt bien et le sol n’est pas trop glissant. Après le ravito au 15è km le terrain est plus roulant et j’accélère pour trouver une vitesse de croisière d’environ 13km/h. 
Je boucle les 24km en 2h08, soit 10ème selon le speaker 🙂

En résumé, un bon entraînement de sortie longue en CAP avec du dénivelé (environ 250m) qui casse la routine des entraînements sur du plat. Le parcours est top et varié, on n’a pas le temps de s’ennuyer.
Pour la mini-récup active : 10 minutes de Home trainer en rentrant à la maison à vitesse modérée. »
Une photo prise par Aurélien juste avant le départ

Le récit de course de Kévin TRIBOUT :

« Pour ma part j’ai pris le départ dimanche Matin pour la 2ème fois en 3 ans avec un changement de parcours cette année.
Je pars pour la Course dans le but de faire des kilomètres sans forcer, le parcours est agréable avec des parties ou on est plus en mode patin à glace que de la course à pied. 
Dans les montées je ne force pas pour pouvoir relancer en haut des bosses.
Le ravito du 15ème me fait plaisir j’en avais besoin malgrès un bon petit déjeuné. Je repars sur une bonne allure rattrape du monde entre le 15ème et le 22ème kilomètres puis le manque de borne dans les jambes se fait sentir et je coince vers la fin. 
Il me faudra prévoir pour les prochaines courses de quoi me ravitailler sur le parcours. (eau et gel)
Je fini la course en 2h15 et content d’avoir terminé en aussi bonne forme. »

T

C

N

Rédigé par :

Pierre C.

Pierre C.

Triathlète depuis 2015 & TCNiste depuis 2016.Membre de l'équipe des rédacteurs.