Marathon de San Sebastian

Avec un peu de retard, voici le résumé de course de Jérome OUVRARD qui avait choisi de finir sa saison sur le marathon de San Sebastian.

Bravo Jérome

 » Un retour sur le marathon de San Sebastian qui s’est déroulé le 25/11/2018.

Après une longue réflexion, je me suis lancé dans un nouveau défi début août : courrir mon premier marathon. Avec des copains, nous choisissons de nous inscrire au marathon de San Sebastian en Espagne. Un circuit en 2 boucles dans la ville, avec des passages en front de mer et un parcours annoncé comme très plat.

Après 12 semaines de préparation assidue, à 3 séances par semaine, me voici sur la ligne de départ. La tactique de course est simple : partir calmement sur la première boucle, puis voir ce qui reste au 30ème kilomètre et accélérer si possible.

A ma grande surprise, nous n’avons pas à attendre trop longtemps sur la ligne de départ. Je rentre dans le sas des 3h30, quelques minutes avant le coup de feu, et c’est parti! Je pars tranquillement en 5’10 au premier kilomètre et j essaie de ne pas m emballer, puis je rentre dans l’allure. Je découvre le parcours au fur et à mesure et je  repère les faux plat qui me feront mal au second tour. Je passe le 10 km en 49’30 avant qu’une bonne averse nous tombe dessus à partir du 15ème kilomètre. Chaussée trempée pour la suite de la course, ce qui me donnera quelques ampoules. Je passe le semi en 1h44min légèrement en avance sur l’objectif mais tout en gestion.

Place au second semi : l’heure de vérité sur la préparation. Les kilomètres passent et je ne vois pas le mur des 30 arriver : tant mieux ! Les cuisses commencent à se contracter à partir du 32ème mais les chronos sont toujours bons voir meilleurs qu’au 1er tour. Le kilomètre 35 passé, après avec un passage successif de 2 ponts et un demi tour, je sais que je ferai mieux que les 3h30min. J’essaie donc de relancer au maximum pour ne pas ralentir même si les cuisses sont de plus en plus dures. Retour vers le stade Anoeta, pour retrouver les supporters et quelques faux plat, et je passe la ligne en 3h26min59s satisfait et rincé. Objectif atteint sans blessure et avec un 2nd semi plus rapide que le 1er ! Merci à tous pour les conseils de préparation et tactique de course.

Place au repos avant de repartir pour une nouvelle belle saison  2019 ! « 

T

C

N

Rédigé par :

Rodolphe D.

Rodolphe D.

Triathlete depuis 1990 - Licencié au TCN depuis 1994 - Entraineur professionnel depuis 1999