Finale D3 Duathlon Le Poinconnet

Le TCN 2ème à la finale D3 Duathlon à Le Poinconnet

Pour cette finale, l’enjeu pour l’équipe était d’atteindre une des 3 premières places, afin d’assurer la montée en D2 pour la saison prochaine.

L’an dernier, l’équipe avait buté sur cette dernière étape en terminant 4e, a quelques points prèt, et il en était ressorti une énorme frustration, mais aussi l’envie de faire bien mieux. Il y avait aussi l’envie de finir devant Saint Avertin, l’équipe qui avait provoqué le crash en vélo lors de la demi finale de triathlon à la Roche sur Yon et qui avait anéanti nos chances de qualification en emportant Marco et Florian dans une chute.

L’avant-course :

– Les conditions sont idéales, il fait beau et frais sur cette matinée.

– On revient à un format beaucoup plus classique : 4,6km de course à pied sur du bitume, quasiment plat, un parcours vélo en forme de 8 de 5,5km avec 4 tours, puis 2,7 km à pied pour conclure cette course.

– Pour la concurrence, quelques bonnes têtes d’affiche réparties dans 6/7 équipes, mais très peu d’équipes complètes avec au moins 3 athlètes très costauds.

Le plan :

1) Avoir un maximum de monde à l’avant sur la première course à pied,
2) Rouler avec le petit groupe de tête si on est dans une situation favorable et en supériorité numérique par rapport aux autres équipes.

3) Saboter le travail sur la partie cycliste des autres équipes.
4) Faire une bonne deuxième cap.

L’équipe : On avait fait le choix d’inscrire 5 athlètes (Marco, Gildas, Olivier, Fred et Maxime) + 2 U23 (David Bernard et Victor Macq) suite aux incertitudes de maladies et de forme possible sur les jours précédents.

La veille, on effectuera le changement, Maxime étant malade les 10j précédents, David prendra sa place dans l’équipe de 5. On choisit également de mettre Marco (plutôt que Maxime) parce qu’il a potentiellement plus de chances de faire le premier groupe, et que c’est un des éléments déterminant pour notre plan, en plaçant le maximum de monde devant (et en plus, il est capable de rouler, pas comme Max)

Maxime étant au première loge nous fait un résumé de la course :

La Course :

On a retiré nos dossards la veille, on partira donc en première ligne suite à notre victoire de la demi-finale.

Gildas déjà dans les starting-blocks pour la photo :p !

Le départ est lancé, c’est un peu le bazar avec un premier virage à 100m, mais finalement ça étire au fur et à mesure de cette première partie pédestre, l’écrémage étant réalisé par Gildas.

Je croiserai Gildas sur le 2,5km à la fin du long faux plat montant, et il a déjà fait un travail de dingue : il reste encore Marco et Olivier dans le groupe, seulement 2 Bordelais, 1 athlète de Saint Avertin, et 4 leaders de 4 équipes différentes et un écart de 10/15 secondes avec le deuxième groupe.

Gildas en train de serrer la vis.
Gildas en train de serrer la vis.

On est dans une super situation d’un point de vue équipe. De mémoire, la course à pied s’est couru entre 2’58 et 3’06 au kilo (sur le segment en faux plat montant…) pour Gildas…

Fin de première course à pied, ce petit groupe de 8 aura finalement une trentaine de secondes d’avance sur un petit groupe de 7/8, et quarante sur un groupe plus conséquent où se situent David/Fred et Victor.

Début de vélo et malheureusement Olivier a raté sa transition ce qui l’empêche de se retrouver dans le groupe de tête.
Devant, ça s’entend à merveille et roule de manière organisée pour reprendre du temps, sous l’impulsion des bordelais qui font le taffe en vélo.

Derrière, ça se regroupe avec un groupe conséquent d’une trentaine d’athlètes, roulant par intermittence. Certaines équipes sont en situation favorable avec un athlète à l’avant, d’autres se sont fait piéger et ont besoin de rentrer.
On sort le petit Victor des familles pour cadenasser le groupe et casser l’organisation du groupe de chasse.

Victor en deuxième place, en position pour faire semblant de prendre un relaie.

L’écart monte jusqu’à 50 secondes à mi parcours, mais le groupe de tête va relâcher son effort sur le dernier tour pour préparer la seconde course à pied. Le groupe de chasse met en route sous l’impulsion de Saint-Avertin pour revenir à une quinzaine de secondes à la fin de la partie cycliste.

Petite photo de Gildas en train de prendre son relaie 🙂 !

Ça part à fond sur la seconde course à pied, un petit groupe de 6 va se décrocher sur cette partie avec Gildas, suivi de Marco quelque peu décroché, et qui va jouer la 7e place en contenant le retour de l’arrière.
Dans le groupe de chasse, Olivier, 3e de l’équipe, met en route et revient sur les talons de Marco avec un athlète de Saint-Avertin, David tient le choc en étant dans les 20, Fred et Victor sont plus en difficulté sur cette partie et finiront aux alentours des 40.

Au final, Gildas termine à une excellente 6e place en individuel, Marco termine 7e au sprint devant un athlète de Saint-Avertin et Olivier.

L’équipe se classe à la deuxième place (6/7/9), synonyme de montée en D2 l’an prochain.

Grosse satisfaction pour le groupe, seule équipe à placer 3 athlètes dans le top 10.

Félicitation à l’équipe de Bordeaux qui remporte cette finale (1,5,13) et à Saint-Avertin (3/8/12).

Les résultats : http://www.prolivesport.fr/live-grand-prix-duathlon-2019/le-poinconnet/D3H/classement-etape.html

Un énorme remerciement à nos sponsors, au club et aux adhérents qui nous soutiennent.
Petite pensée aussi à Laurent et Emmanuel.

 

 

T

C

N

Rédigé par :

David B