Triathlon L du Lac d’Aiguebelette

Le dimanche 5 octobre se déroulait le triathlon L du Lac d’Aiguebelette ou Hadrien était présent, il nous fait le récit de sa course ou il prend une belle 12eme place au scratch :

« Dans la foulée des championnats de France de triathlon longue distance, j’ai pris mon dossard pour la deuxième édition du triathlon du lac d’Aiguebelette: le One2tri. Ce sera le premier triathlon de montagne pour moi. Au programme, 2500m de natation, 83km de vélo comptabilisant 1900m de D+ et 17,3 de CAP avec tout de même 320m de grimpette. Le menu est costaud, le palmarès de la première édition encore plus (Jean Eude Demaret finissait 4eme). 3 semaines après ma 5eme place sur le L de Saint Jean de Luz me voilà sur les routes direction la Savoie. Je pense bien être le seul de la moitié ouest de la France…Je vais ramasser. La veille: reconnaissance du col de l’épine, première montée et chronométrée le jour J. Ça passe bien avec la nouvelle cassette 11/30 (pour 39/53 à l’avant) commandée 2 jours avant à mister Goupille. Samedi 05 octobre 7h réveil, 1h30 après les affaires sont dans le parc, le temps est clair, le lac est magnifique. 9h30 départ, 2500m et une sortie à l’australienne plus tard. Je mets les manchettes (difficilement), fourre ma « lightvest » dans ma poche arrière et enfourche le vélo. Après 7 km sur le plat, voilà la pluie. Quelque kms plus tard, je suis en haut du col de l’épine, 6ème. Mais je décide de m’arrêter le temps de mettre la veste, je ne sens déjà plus mes mains. S’ensuit une courte descente avant de remonter, (je perds alors 2 places) puis de redescendre sur une route détrempée, je suis un poil crispé. Un gars me double (oui certains ne font pas cas des éventuelles voitures pouvant monter et coupent tous les virages). S’ensuivent 43 kms de montées/descente/montées/montées pour enfin débouler sur le parc vélo, rincé de chez rincé, mais soulagé de pouvoir courir, la fin est proche… En fait non, après 4 kms, on bifurque dans les bois, ça commence à grimper, je patine sévère avec mes Hoka. Ensuite montée/descente/montée/montée à 23%. Au 10ème kilomètre, je remets du rythme pour essayer de me caser dans le top 10, je rattrape deux bonhommes, des relais…5h de course qui resteront longtemps synonymes d’une belle fessée à vélo ! La revanche sur One2tri #3 ? Si possible avec quelques tcnistes ce serait sympa ! « 

 

 

 

 

 

 

 

les résultats de la course

 

T

C

N

Rédigé par :

David B