Hibernation

Je parlais de lui dimanche, dans mon article sur les pronostics et les top 100.

Là on va pouvoir maintenant pronostiquer ce que va donner Michael PHELPS en triathlon, puisqu’il vient d’annoncer son désir de participer à un Ironman aux USA en 2021.

Peu importe le résultat, ce gars là n’a plus rien à prouver dans le sport. En tout cas, cela fera parler un peu plus de la discipline, et cela c’est plutôt une bonne chose.

Certains au club semblent attendre 2021 pour se remettre au sport sérieusement. Cela tombe bien, dans quelles heures on change d’année.

Pour rappel, l’entraînement sert à préparer les futures courses mais c’est surtout le plaisir de se remuer, de créer des endorphines, d’être en forme, de se voir progresser de cycle en cycle, de retarder les effets du vieillissement. Comme disent les ricains, « enjoy the journey not the destination« .

Michael PHELPS le décrit très bien.

  » Je fais du sport depuis plus de 20 ans, je travaille tous les jours. Je sais que je suis le plus heureux quand je suis en meilleure forme. J’adore le sport. Je ne sais pas si je m’arrêterai un jour. C’est cette folie que j’ai dans ma tête que j’ai à résoudre tous les jours. « 

Bon réveillon – soyez prudent – faudrait pas que la Loire Atlantique vienne grossir les rangs des départements où tout le monde doit être sur son home trainer à 18h00 😉

 

T

C

N

Rédigé par :

Rodolphe D.

Rodolphe D.

Triathlete depuis 1990 - Licencié au TCN depuis 1994 - Entraineur professionnel depuis 1999