Coupe de France de Triathlon 2021

Samedi 9 octobre, à Muret dans l’agglomération Toulousaine, avait lieu la Coupe de France des Clubs de Triathlon (équipes D1, D3 et D3 sur la même course). Le TCN y a aligné deux équipes internationales : Aurélie Decaux, Wieneke Dijk, Lucie Goarant, Elise Maurin, et Gwenaelle Patron, 30e chez les femmes ; Vincent Briand, Thomas Barnes, Hadrien Kermarrec et Maxime Périchot 31e chez les hommes.
x

Ecoutons ce que Gwenaelle a à nous dire. « Par un heureux hasard, je me suis faite embarquée pour la Coupe de France. Initialement c’était en Duathlon mais finalement, nous n’avions qu’une seule équipe de 5 filles … donc en Triathlon ! Je me suis vraiment demandé si c’était fait pour moi ! J’ai eu vraiment peur de l’aventure car la natation n’est pas mon fort et en fait elle s’est super bien passée. C’est un vrai sport d’équipe. J’ai rencontré des supers coéquipières, appris à nager dans les pieds, fait des beaux relais en vélo et découvert qu’on peut pousser en course à pied. Il y a eu plein de surprises : une pièce de vélo manquante (ndlr: sauvé par la sœur de Lucie… ces Bretons ont des vélos partout en France), une combinaison de surf, une erreur sur le parcours vélo, un guidon qui se desserre, des transitions à faire peur ! Mais il y a toujours eu une solution car nous étions une équipe ! Je recommande, une super expérience! »

Un petit mot de Lucie également : « Je suis très fière des équipes que nous avons réussi à monter, chacun ayant pu faire valoir ses forces et laisser les autres prendre le relais en cas de faiblesse. Un vrai travail d’équipe chez les filles comme chez les garçons, et une très bonne ambiance tout le weekend ! Le résultat est moyen (5 places de perdues pour l’équipe filles à cause du mauvais fléchage vélo…) mais mon objectif principal est rempli : créer de la cohésion et de la motivation pour la D3 2022 ! Cette Coupe de France, c’est 7 entraînements communs réalisés dans les 15 jours précédant la course ! »

Maintenant c’est au tour de Thomas, néo-triathlète originaire de la région de Manchester, de nous relater la course homme. « Une première année de triathlon pour ma part qui va se conclure par la Coupe de France des Clubs. Super content d’apprendre que j’allais participer à cette épreuve mais un peu stressé pour la partie natation. S’agissant d’une épreuve par équipe (obligation de franchir chaque transition et la ligne d’arrivée à au moins 3 coureurs) j’étais dans l’obligation de faire une « bonne » natation. On savait que j’étais le maillon faible pour la partie natation et donc l’idée était de me protéger au mieux dans l’eau. Nous avons mis en place une stratégie de course le mercredi soir pendant la séance avec Victor – je devais nager derrière Maxime entouré de Vincent à ma gauche et Hadrien à ma droite, je n’avais « qu’à » me concentrer sur les bons mouvements de bras en bénéficiant de l’aspiration des gars, avec Maxime qui nous dirigeait. Pendant l’épreuve, l’équipe sort de l’eau en 12’31’’ soit une moyenne de 1’39 au 100m. Une satisfaction personnelle mais encore loin du niveau de ce genre de compet. Nous avons perdu un peu de temps par rapport aux autres équipes et devions faire un bon vélo et CAP pour rattraper. Retour sur le samedi matin où nous avions réalisé un réveil musculaire avec les gars sur le vélo. Nous avons révisé la stratégie de course mis en place – l’idée était de se positionner du plus petit au plus grand (Thomas, Hadrien, Maxime, Vincent), passer des relais d’environ 20’’ et vite se repositionner dans les roues pour se mettre à l’abri. Théoriquement pas trop compliqué. Avec mon passé dans le cyclisme sur route et ayant déjà pratiqué des chronos par équipe, j’étais également présent pour apporter quelques conseils aux gars. Retour sur la course : suite à la natation nous avons réalisé une transition plutôt correcte et le départ de vélo à 4 est donc donné. Une boucle de 4 km sur une ligne droite de 2km à réaliser 4 fois – une relance tous les 2km alors. Très vite nous nous mettons en place et commençons à bien tourner. Les relances sont un peu compliquées et désorganisent le groupe mais globalement nous réalisons un bon vélo malgré le peu d’entraînements ensemble. Pas de tragédie à déplorer pendant le vélo et nous déposons le vélo au parc à 4. Nous avons donc franchi la ligne de départ de CAP à 4. Il reste alors 5 km de CAP et nous nous étions mis d’accord en début de course de partir sur le rythme des 3 meilleurs coureurs. Un pincement au cœur de devoir lâcher un coureur mais en cas de blessure d’un des gars sur la CAP nous étions très rassurés de le savoir derrière pour pouvoir finir la course à 3. C’est donc à 3 que nous avons réalisé une très belle course à pied sur un rythme de 3’39’’ au kil pour finir fort cette Coupe de France. Une 31ème place sur 54 équipes et une super expérience pour tout le monde !! »

x

x

Cliquez ici pour les résultats complets.

T

C

N

Rédigé par :

Hadrien Kermarrec