#

Stage la Baule 2023

Une quarantaine d’athlètes du club se sont regroupés sur deux jours au Creps de la Baule (très bon spot) pour le stage annuel.

Le plus jeune avait 22 ans – le plus agé 70 ans. Des niveaux de pratique et des objectifs 2023 variés, mais un plaisir commun de passer un bon WE de cohésion. Mention spéciale à Jacky, présent au club depuis sa création (1986).

Bravo à tous, pour les efforts déployés sur ces deux jours.

Je publierai les résultats en fin de semaine. En attendant quelques retours des participants.

Sherwin :

« Première année TCN, premier stage et une superbe expérience !

Bonne humeur, bonne ambiance, l’organisation aux petits oignons nous a permis de nous concentrer sur les épreuves, le repos et la fête un peu quand même 😉

Grâce aux trois gros tests on prend conscience des progrès depuis septembre. »

Coralie :

« Stage très sympa et j’ai adoré cette cohésion d’équipe avec ces écarts d’âge (entre 20 et 70 ans!!) qui ont rendu le WE encore plus sympa… Même si intense ! »

Maxime V :

« Un très bon stage, où l’équilibre entre performance et cohésion n’a pas toujours été simple à trouver ! Promis, l’année prochaine, je dors plus ! Ou pas… »

Romain (Rhumrhum) le plus prolixe 😉

« Malgré un réveil matinal et sous une météo pluvieuse, le stage interne du club, débutait avec l’épreuve que j’apprécie le moins dans le triathlon, je parle bien entendu de la natation. A ma grande surprise, ma combinaison, restée dans son sac de rangement depuis la saison dernière, réussit à s’enfiler assez rapidement. Le test de 800m se passe sans que je fasse de grands miracles, j’arrive dans les derniers (il en faut) et une fois la natation terminée, je me dis c’est bon, je vais enfin me faire plaisir durant le reste du stage. Après un trajet en co-voiturage avec Sherwin, sous une météo positive, et un dépôt de nos affaires dans les chambres au CREPS de la Baule, on enchaîne pour une séance de CaP (Footing avec des accélérations de 30″ toutes les 3 minutes) le long de la plage de la Baule. L’après midi, après une restauration généreuse et une petite sieste digestive, on enchaîne pour une sortie vélo de 70kms tous ensemble puis par petits groupes, permettant de faire une reco du CLM pour l’épreuve du dimanche et à un Cherbourgeois de découvrir et d’apprécier la région par les différentes paysages sous une météo appréciable dans l’ensemble

Bien entendu, qui dit stage ou épreuve sportive, dit bien entendu une 3ème mi-temps qui a été appréciée par tous avec la traditionnelle chorégraphie bizutage pour les nouveaux, dont je fais partie.

Une sortie dans un bar avec quelques copines et copains du club le soir, a permis de bien clôturer cette 1ère journée sportive.

Le lendemain matin, et malgré une petite nuit, le petit footing à jeun en direction du port, se passe relativement bien.

En milieu de matinée se déroule, le semi de Brière en binôme (Pour information, habitué plus aux épreuves “longues” en CàP, c’est mon 1er, 10 kms “officiel”). Après un échange avec Clément, mon binôme, il décide de partir en 1er car ça lui permet de faire ses 10,5kms avec d’autres membres du club qui ont la même allure que lui. Après l’arrivée de Clément et un transfert de dossard, j’enchaîne ma course sous un beau soleil (Tee shirt et cuissard court) et comme d’habitude, il me faut quelques temps avant que j’obtienne une bonne foulée. Après une accélération progressive tout au long du parcours, j’arrive enfin à l’arrivée. Je regarde ma montre et je regarde mon allure moyenne (4’02/km soit un 10,5 en 42’50), objectif atteint.

Après une restauration le midi, sans poulet frites le dimanche (c’était souvent le repas que l’on avait dans les différents stages de triathlon que j’ai pu faire avec mon ancien club de cherbourg) et une petite sieste digestive, vient enfin l’épreuve de CLM. Après un échauffement en groupe d’une douzaine de km, le départ du CLM se fait toutes les 15″ en commençant par les plus “lents”. Connaissant mon niveau en vélo, et de mon manque de puissance sur les pédales, je pars dans la 1ère moitié. La tête dans le guidon, et après avoir doublé quelques uns et surtout m’être fait doubler par les autres, une remarque de Rodolphe me disant de rouler droit (pas de zig-zag) et de rester en position aéro, et une dernière petite montée j’arrive enfin à l’arrivée. 46 minutes pour 24,6kms, je ne suis pas mécontent de moi (surtout après ce stage intensif ) Le retour au CREPS se refait en groupe en mode cool.

Le stage se terminant, vient enfin l’heure de libérer les chambres, de charger les voitures et de faire un briefing tous ensemble autour d’un soda ou d’une bière.

Même si physiquement,on était tous fatigué à la fin, on était tous partant(e)s pour rempiler l’année prochaine. Ce stage permet en plus de se dépenser physiquement, de passer de très bons moments avec les différents membres du club, de se voir en dehors d’une séance de sport et d’apprendre à se connaître davantage. J’en garde vraiment un très bon souvenir .

Le retour sur Nantes se passe bien, pas de bouchons ni de sensations de fatigue au volant. Il faut dire qu’avec Sherwin, on a pas mal parlé durant ce trajet et ce weekend

Après avoir déposé Sherwin chez lui, un déchargement de mes affaires à l’appartement, vient, comme je le pensais, le petit coup de blues de ne plus être avec les copains du Club et je suis impatient de tous les revoir lors d’une prochaine séance club.

Encore merci à toute l’équipe du TCN (surtout à Rodolphe) d’avoir organisé ce stage et vous pouvez compter sur moi pour être là l’an prochain »

Didier, citant Wil :

« Du haut niveau à tout niveau ! »

Nicolas :

« Excellents moments partagés entre triathlètes de toutes générations et magnifique choré des nouveaux, qui ont mis la barre très haute cette année et qui ont bien mérité leur douche de bière ! je ne voudrais pas balancer, mais le doucheur s’est fait grondé par la directrice 🙂 ! »

Jacky :

« Toujours sympa ces stages… Cohésion, efforts, bonne humeur sont des critères de réussite.
Pour mes chronos peu importe, participer et retrouver des licenciés sont essentiels.
Un grand merci à tous les organisateurs. A bientôt à la piscine et sur les triathlons. »

Camille :

« Très heureuse d’avoir participé à ce stage, cela m’a permis de me mettre en situation de course, d’avoir des petits conseils des uns et des autres et de découvrir de nouveaux membres du club !
Merci !! »

Notre influenceur préféré en provenance de Dubai a eu du mal à récupérer musculairement de son stage, et surtout à remonter sur son vélo le lundi qui a suivi, preuve en est qu’il a tout donné 😉

T

C

N

Rédigé par :

Rodolphe D.

Rodolphe D.

Dans le monde triathlétique depuis 1990.